S
E
R
V
A
N
O
T

Dalla  storia "Come sono nati i nomi delle montagne"

…..all’improvviso ecco  saltar fuori da un buco nel terreno un piccolo servan. Era piccolo piccolo, aveva denti lunghi, quasi come una marmotta, boccoli biondi che arrivavano fino ai piedi, una camicia verde con gilet e un buffo cappello alto, fatto a maglia che lo copriva quasi del tutto. Sembrava un fungo saltellante.

Lucio, spaventata perchè non aveva mai visto un servan in carne ed ossa, fece un salto indietro ma si accorse subito che il servan non le voleva fare alcun male. Il servan moriva di curiosità e iniziò a tempestare Lucio con mille domande, parlava velocissimo con una vocina stridula “che ci fai qui? è molto buio lo sai? perchè mi hai chiamato battendo i piedi per terra? io abito nella grotta qui sotto ed esco solo di notte per non incontrare nessun umano. si può sapere chi sei?”  Lucio, conoscendo il carattere un pò difficile dei servan rispose con dolcezza ” mi chiamo Lucio sto andando dal mio amato dall'altra parte della montagna, ma credo proprio  di essermi persa." Il piccolo servan, incuriosito dalla ragazza e dal suo coraggio, si offrì di accompagnarla alla frontiera. Durante il viaggio, i due si conobbero meglio: ” mi chiamo Tenibre, perchè esco solo di notte, vivo da solo, mangio da solo, dormo da solo, ma…. sono contento di averti incontrata”...............


Du conte "Comment sont nés les noms des montagnes"

…….Tout à coup, un petit farfadet sort d’un trou dans le sol. Il était petit, petit, avait de longues dents, presque comme celles d’une marmotte, des boucles blondes qui lui arrivaient jusqu’aux pieds, une chemise verte avec un gilet et un drôle chapeau haut et tricoté qui le couvrait presque entièrement, on aurait dit un champignons sautillant. Lucie, effrayée, n’ayant jamais vu de farfadet en chair et en os, fit un bond en arrière mais elle se rendit compte rapidement qu'il ne lui voulait aucun mal. Le farfadet plein de curiosité commença à l’assaillir avec mille questions en parlant très rapidement avec une voix stridente : « Que fais-tu ici ?  Il fait très sombre tu sais ? Pourquoi tu m'as appelé en tapant des pieds par terre ? Moi j'habite ici sous la grotte en-dessous et je sors seulement la nuit pour ne rencontrer aucun humain. On peut savoir qui tu es? ». Lucie, qui connaissait un peu le mauvais caractère des farfadets répondit gentiment : «  Je m'appelle Lucie, je me rendais chez mon amoureux, de l'autre côté de la montagne, mais je crois que je me suis perdue ». Le petit farfadet très curieux au sujet de la jeune fille et de son courage s' autorisa à l'accompagner jusqu'à la frontière. Pendant le voyage, tous les deux apprirent à mieux se connaître: « Je m'appelle Tenibre parce que je sors seulement la nuit, je vis tout seul, je mange tout seul, je dors tout seul mais...je suis content de t'avoir rencontrée »…...

 P.IVA  12198980018  |  Privacy Policy